Au moins cinq personnes affiliées aux forces du Conseil de transition du sud, au Yémen, ont été tuées lundi, près de la ville de Lawdar, dans une attaque attribuée au groupe terroriste d’Al-Qaïda très actif dans cette région du pays en guerre, selon des responsables locaux.

L’attaque s’est produite à l’aube à la périphérie de la ville de Lawdar, dans la province méridionale d’Abyan, selon la même source, notant que “ce sont des membres présumés d’Al-Qaïda qui ont lancé l’attaque avant de prendre la fuite””.

Cette opération est la plus importante depuis celle d’août lors de laquelle des hommes armés d’Al-Qaïda avaient exécuté un dentiste accusé par le réseau jihadiste d’espionnage au profit du gouvernement yéménite et d’avoir guidé des frappes de drones américains contre ses membres.

Basé au Yémen, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) est considéré par les Etats-Unis comme la branche la plus dangereuse du réseau jihadiste.

Bouton retour en haut de la page
Fermer