La compagnie aérienne française XL Airways, placée en redressement judiciaire, a décidé d’interrompre ses vols à partir de ce lundi dans l’attente d’une décision de la justice prévue mercredi sur une éventuelle reprise.

“La compagnie XL Airways a l’immense tristesse d’informer ses passagers et clients qu’elle n’est plus en mesure d’assurer ses vols à compter de ce jour (30 septembre 2019) à 15 heures”, a indiqué l’opérateur aérien dans un communiqué relayé par les médias français, notant que cette décision implique la suspension de toutes les opérations dans l’attente” de la décision du tribunal.

XL Airways, qui emploie 570 collaborateurs et a transporté quelque 730.000 passagers en 2018, relève que les conditions actuelles du marché ne sont plus réunies pour assurer une exploitation pérenne de l’entreprise, et qu’elle n’a pas été “en mesure de trouver l’investisseur capable d’accompagner la continuité et le développement” de la compagnie qui a connu “un grand succès jusqu’à ce qu'(elle) soit durement attaquée par une concurrence impitoyable ne disposant pas de règles contraignantes du même ordre que les nôtres”.

L’administrateur judiciaire n’avait pas reçu une offre ferme pour la reprise de la compagnie, samedi midi étant heure limite pour la réception des offres de la part des repreneurs.

XL Airways France est spécialisée dans les vols touristiques entre la France métropolitaine et les Caraïbes, La Réunion, les États-Unis et le bassin méditerranéen.

La compagnie aérienne française Aigle Azur a été placée lundi en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité par le tribunal de commerce d’Evry qui a indiqué que de nouvelles offres de reprise peuvent être déposées jusqu’à mercredi.

La compagnie aérienne, plombée par les dettes et dont les avions ne volent plus depuis le 7 septembre, a transporté 1,88 million de passagers l’an dernier.

Bouton retour en haut de la page
Fermer