Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a salué l’annonce d’un cessez-le feu de trois jours en Afghanistan entre les Taliban et le gouvernement afghan à l’occasion de l’Aïd-al-Fitr.

“Nous avons travaillé dur pour arriver à ce moment, et j’espère que ce répit du conflit donnera au peuple afghan l’espace et la sécurité qu’il mérite pour célébrer l’Aïd, tout en permettant aux Taliban et au gouvernement de prendre des mesures supplémentaires vers un avenir pacifique pour leur pays”, a indiqué M. Pompeo dans un communiqué.

“Avec la résolution de la crise politique en Afghanistan, je m’attends à ce que le nouveau président du Haut Conseil pour la réconciliation nationale, le Dr Abdullah Abdullah et le président Ghani saisissent l’occasion de lever les derniers obstacles qui ont retardé le début des négociations intra-afghanes, en commençant par la libération des prisonniers”, a-t-il relevé.

“Je m’attends à ce que les Taliban respectent leur engagement de ne pas autoriser les prisonniers libérés à retourner sur le champ de bataille”, a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie américaine a souligné que les États-Unis restent attachés à la mise en œuvre de l’accord États-Unis-Taliban et de la déclaration commune États-Unis-Afghanistan.

M.Pompeo a également exprimé le souhait qu’aucune escalade de violence n’ait lieu après l’Aïd. “La violence est contre-productive, approfondit les griefs et prolonge les souffrances du peuple afghan”, a-t-il averti.

“Nous espérons que ce cessez-le-feu pourra instaurer la confiance. Ensuite, toutes les parties devraient travailler ensemble pour tirer parti de l’élan de ce cessez-le-feu historique de l’Aïd pour passer d’urgence aux négociations intra-afghanes”, a-t-il conclu.

Bouton retour en haut de la page
Fermer