Le haut représentant sud-coréen du nucléaire entame ce lundi à Washington des entretiens avec son homologue américain après l’échec des négociations sur le nucléaire en Suède entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Lee Do-hoon, représentant spécial pour les affaires de paix et de sécurité dans la péninsule coréenne, rencontrera à Washington Stephen Biegun, représentant spécial des États-Unis pour la Corée du Nord, afin de coordonner leurs positions et leurs stratégies.

Les pourparlers sur le nucléaire, qui se sont déroulés dans la banlieue de Stockholm, étaient les premières négociations entre les deux parties depuis le sommet sans accord de février dernier à Hanoï entre le président américain, Donald Trump et le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un.

Mais les pourparlers ont été rompus après l’apparition de divergences sur l’ampleur de la dénucléarisation de Pyongyang et sur les éventuelles concessions des États-Unis en retour.

Peu de temps après la suspension des pourparlers, le négociateur en chef nord-coréen, Kim Myong-gil a fait endosser dans une déclaration à la presse la responsabilité aux États-Unis pour l’échec des pourparlers, affirmant que Washington n’avait pas présenté de nouvelle proposition acceptable par Pyongyang.

Dans une déclaration dimanche aux médias d’Etat, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a également averti que de nouveaux pourparlers avec Washington ne surviendraient que lorsque les États-Unis prendraient des mesures pour renoncer à leur “politique hostile” contre le régime communiste.

Bouton retour en haut de la page
Fermer