Le président de l’Assemblée nationale française Richard Ferrand et son homologue allemand Wolfgang Schäuble se sont prononcés en faveur d’une réouverture rapide des frontières entre les pays européens, fermées dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie du Covid-19.

“Dans l’esprit de leur responsabilité particulière envers l’Europe, la France et l’Allemagne doivent oeuvrer en faveur du rétablissement immédiat de la libre circulation au sein de l’espace Schengen lorsque les conditions seront remplies”, soulignent-ils dans une déclaration commune mise en ligne sur le site Internet de l’Assemblée nationale.

“La fermeture de la frontière franco-allemande a déjà de lourdes conséquences, qui vont bien au-delà de la région frontalière et pèsent notamment sur la perception des relations franco-allemande”, préviennent-ils.

Ils ont plaidé à cet égard pour “une action rapide et coordonnée”, pour que “les familles ne soient plus séparées, les travailleurs frontaliers ne soient plus entravés et les chemins de l’école ne soient plus bloqués, pour que les frontières redeviennent au quotidien l’artère vitale du commerce et de l’économie”.

Leur appel intervient à deux jours de la 4ème réunion de l’Assemblée parlementaire franco-allemande prévue jeudi et qui sera axée sur les initiatives prises pour répondre à la crise de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences à l’échelle européenne.

Les présidents des deux chambres des députés ont en outre “salué” et apporté leur “soutien” à la récente proposition d’Emmanuel Macron et Angela Merkel en vue d’un plan de relance en Europe doté de 500 milliards d’euros.

Il faut que “l’Europe sorte renforcée après la crise du coronavirus”, estiment-ils faisant observer que “notre défi doit consister maintenant à lancer une décennie d’investissements dans le renforcement de notre résilience, dans les domaines de la santé publique, du développement durable et du climat, ainsi que de la sécurité globale du continent”.

“L’initiative de nos deux gouvernements devrait être le coup d’envoi pour mettre au point une sorte de nouveau Plan Schuman”, texte fondateur de la construction européenne publiée en mai 1950, relèvent-ils.

Bouton retour en haut de la page
Fermer