Le président français Emmanuel Macron effectue mardi une visite éclair en Italie dont le but est de relancer les relations franco-italiennes après une année de tensions avec les leaders de la précédente coalition au pouvoir.

Le président français ne passera qu’une soirée à Rome, pour un entretien avec son homologue Sergio Mattarella et un dîner de travail avec le chef du gouvernement Giuseppe Conte, récemment reconduit à la tête d’un nouvel exécutif où le Mouvement Cinq Etoiles (M5S) est cette fois associé au Parti démocrate (centre gauche).

Mais, même court, ce déplacement “est important sur le fond et le symbolique”, affirme la présidence française.

Son objectif est, pour les deux pays voisins, de mettre fin à une guerre des mots, voire d’invectives, ayant marqué les 14 mois durant lesquels l’alliance entre la Ligue de Matteo Salvini et les inclassables 5 Étoiles a dirigé la péninsule.

“C’est une visite pour tourner la page d’un chapitre difficile et démontrer qu’il est possible de repartir du bon pied, sans qu’il y ait des séquelles des tensions passées”, souligne Giampiero Gramaglia, spécialiste des questions européennes à l’Institut pour les Affaires internationales de Rome (IAI).

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer