La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l’Education-Formation a ouvert, mardi à Rabat, l’exposition “Mémoire et phénix” de l’artiste Said Moslim, une créativité artistique qui se veut “au service de la mémoire”.

L’exposition, qui se poursuit jusqu’au 02 novembre, est une invite à la découverte d’une mémoire dense issue du patrimoine national. Elle incarne, en effet, une déambulation esthétique et créative à travers le temps faisant appel à l’art comme principal instrument.

Ses œuvres sont un hommage aux figures qui ont marqué l’histoire du Maroc par leur bravoure dans la lutte anticoloniale, “notamment les artisans de l’époque”, a expliqué M. Moslim dans une déclaration à la MAP, ajoutant que cette exposition est une occasion pour ces “oubliés de l’histoire” de renaître de leurs cendres, tel un phénix, symbole de l’immortalité et de la résurrection.

L’artiste plasticien a également relevé que son travail prend essence du symbolisme et de l’humanisme comme mouvement artistique avec l’emploi de différentes techniques, dont l’acrylique qui est un mélange de pigments et de résines synthétiques, en plus du collage.

L’organisation de cette exposition a été rendue possible grâce au soutien de la Fondation, a-t-il confié, ajoutant qu’actuellement, 68 œuvres sont exposées retraçant un travail acharné de deux ans.

Pour sa part, le chef de service animation culturelle et artistique à la Fondation Mohammed VI, Radouane Mourai, a indiqué que cette exposition organisée dans le Hall du centre de conférences de la fondation, est une création riche de mémoire par sa technique, ses couleurs et sa portée historique.

S’agissant des prochaines programmations de la Fondation en matière culturelle, M. Mourai a fait savoir qu’une prochaine exposition se tiendra en de novembre pour clôturer la saison et “lancer dans la foulée un appel à manifestation d’intérêt” au profit des artistes intéressés à exposer dans les galeries de la Fondation, à Tétouan et à Rabat.

Aussi, la Fondation compte se doter d’un troisième espace d’exposition en 2022, à Tanger, a-t-il fait savoir.

Les galeries de la Fondation Mohammed VI sont des lieux de rencontres et de promotion des différentes formes d’expression artistique. Elles ont pour but d’encourager la création et l’émergence de “talents”, parmi les adhérents, dans les domaines des arts plastiques et arts appliqués notamment la peinture, la sculpture et la photographie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer