L’Union européenne (UE) a dénoncé, lundi, les graves irrégularités ayant entaché l’élection du président de l’Assemblée nationale du Venezuela et appelé au respect des institutions démocratiques du pays.

«Les événements entourant l’élection prévue du président de l’Assemblée nationale au Venezuela, dimanche, ont été marqués par de graves irrégularités et des actes contre le fonctionnement démocratique et constitutionnel de l’Assemblée nationale », a relevé le porte-parole de l’UE dans une déclaration rendue publique à Bruxelles.

«Il n’est pas acceptable que l’Assemblée nationale en tant qu’organe démocratique légitime du Venezuela n’ait pas été en mesure de s’acquitter du mandat qu’elle a reçu du peuple vénézuélien », regrette l’UE.

Ces irrégularités, souligne le porte-parole, « ne sont pas compatibles avec un processus électoral légitime pour le président de l’Assemblée nationale et constituent une nouvelle étape dans la détérioration de la crise vénézuélienne ».

Selon le porte-parole, «l’UE continue de reconnaître Juan Guaidó comme président légitime de l’Assemblée nationale jusqu’à ce que les conditions d’une bonne session de vote puissent être assurées », notant que «le respect des institutions et des principes démocratiques et de l’état de droit sont des conditions essentielles pour trouver une solution pacifique et durable à la crise au Venezuela dans l’intérêt de son peuple ».

Le porte-parole ajoute que «l’UE est prête à soutenir un véritable processus vers un règlement pacifique et démocratique de la crise, fondé sur des élections crédibles et transparentes et réaffirme son engagement à contribuer activement à cet objectif ».

Bouton retour en haut de la page
Fermer