Le leader de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaidó a appelé à des manifestations de jeudi à samedi pour protester contre les manœuvres antidémocratiques du régime de Nicolas Maduro.

Guaidó, qui a prêté serment comme président du Parlement pour un deuxième mandat d’une année, a annoncé qu’il va retourner à l’Assemblée nationale mardi prochain.

Dimanche, un député quasi inconnu, récemment devenu rival de Juan Guaidó qui est reconnu par une soixantaine de pays comme président par intérim du Venezuela, s’est autoproclamé dans la confusion générale président du Parlement.

Avant la séance de vote, les forces de l’ordre ont empêché le chef de file de l’opposition d’entrer dans l’hémicycle et l’ont retenu durant quatre heures.

Peu de temps après, Juan Guaidó et des députés de l’opposition vénézuélienne ont organisé une seconde session au siège d’un journal de Caracas, au cours de laquelle le chef de l’opposition a été réélu président de l’Assemblée nationale.

“Il est l’heure de se dresser avec force”, a indiqué Juan Guaidó lors d’une conférence de presse, ajoutant: “nous allons nous mobiliser dans la rue jeudi, vendredi et samedi”.

“Je ne demande pas une deuxième chance pour Guaidó, mais une deuxième chance pour le Venezuela”, a insisté le chef de l’opposition.

Mardi à la mi-journée, il a prêté serment depuis le perchoir du Parlement unicaméral pour une deuxième année consécutive à la tête de l’hémicycle.

Il a été reconduit à ce poste par 100 voix des 167 députés.

En vertu de son statut de président du Parlement, Juan Guaidó est reconnu par une soixantaine de pays en tant que président par intérim du pays caribéen.

Bouton retour en haut de la page
Fermer