L’Union européenne (UE) a annoncé jeudi qu’elle apporterait 100 millions d’euros supplémentaires sous forme de subventions en soutien au mécanisme international “Covax”, qui vise à garantir aux pays à revenu faible ou intermédiaire l’accès au futur vaccin contre le Covid-19.

Selon un communiqué de la Commission européenne, cette contribution complétera les 400 millions d’euros débloqués par l’UE en faveur du Covax par l’intermédiaire de la Banque européenne d’investissement (BEI) dans le cadre du Fonds européen pour le développement durable (FEDD), portant à 500 millions d’euros la contribution totale de l’Union européenne à ce dispositif.

S’exprimant à l’occasion du Forum de Paris sur la paix, organisé en ligne et au cours duquel des dirigeants du monde entier et des organisations internationales discutent de la réponse mondiale à la pandémie et de la reprise, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a insisté qu’une reprise mondiale ne sera possible que si des vaccins sûrs et efficaces sont disponibles pour tous ceux qui en ont besoin, notant que “c’est dans cet objectif que l’UE intensifie son soutien au mécanisme Covax”.

L’enveloppe de 100 millions d’euros mobilisée par l’UE prendra la forme d’une subvention versée à la Gavi, l’Alliance du vaccin, en sa qualité d’administrateur du Covax, précise l’exécutif européen.

Jusqu’ici, un total de 184 pays participent au mécanisme Covax, dont 92 sont des économies à revenu faible ou intermédiaire, qui peuvent bénéficier d’un accès aux vaccins contre le Covid-19 au moyen de la garantie de marché dudit dispositif lancé cet été par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en collaboration avec la Gavi.

D’après l’exécutif européen, grâce à cette subvention, la Commission et ses partenaires garantiront des options d’achat de futurs vaccins anti-Covid19 pour tous les participants au Covax dont les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Bouton retour en haut de la page
Fermer