Quelque 2,1 millions de demandes de chômage supplémentaires ont été déposées aux Etats-Unis, selon les chiffres hebdomadaires du département du Travail publiés jeudi, soit un total de 40 millions depuis que la pandémie de coronavirus a frappé le pays de plein fouet à la mi-mars.

Les dernières statistiques marquent néanmoins la huitième semaine consécutive de baisse des nouvelles demandes de chômage depuis un pic de près de 6,9 ​​millions, mais le niveau est toujours bien au-dessus des sommets historiques.

Dans le cadre d’un programme d’aide fédéral en cette période de pandémie, le Congrès américain a approuvé une palette élargie de prestations de chômage au profit des travailleurs y compris ceux qui ne sont normalement pas admissibles en vertu des règles de l’État.

L’administration Trump et le Congrès ont également multiplié les plans de relance de la première économie mondiale appelée à retrouver progressivement sa vigueur à mesure que le pays sort progressivement de son confinement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer