La Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) a annoncé mercredi que l’économie américaine se contracterait de 3,7% cette année, une projection plus optimiste que la contraction de 6,5% initialement prévue en juin.

Les perspectives économiques de la Fed indiquent également que le taux de chômage serait de 7,6% d’ici la fin de l’année, un chiffre inférieur aux 9,6% que la banque centrale anticipait il y a trois mois.

Alors que le nombre de travailleurs ayant temporairement perdu leur emploi dans le contexte de la pandémie du coronavirus, a diminué des deux tiers, soit environ 12 millions, depuis le printemps, plus de deux millions d’Américains se retrouvent définitivement au chômage. Ces chiffres pourraient augmenter à mesure que les entreprises les plus à risque ferment ou retardent les plans de réouverture.

Par ailleurs, la Fed a fait savoir qu’elle maintiendrait ses taux directeurs proches de zéro “jusqu’à ce que les conditions du marché du travail aient atteint des niveaux compatibles avec les évaluations maximales du comité sur l’emploi et que l’inflation ait dépassé 2% et en bonne voie pour dépasser modérément 2% pendant un certain temps.”

Les dernières projections de la Fed montrent que même d’ici la fin de 2023, l’inflation n’aura commencé qu’à revenir à 2% et que le chômage commencera à se rapprocher des niveaux en vigueur avant que la crise sanitaire inédite ne mette à genou la première économie mondiale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer