La Réserve fédérale américaine (Fed) a décidé mercredi d’abaisser ses taux d’intérêt, pour la première fois depuis que les autorités US les ont ramenés à zéro, en 2008, au plus fort de la crise financière.

Le patron de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a expliqué que la banque prenait une “assurance” sur l’avenir face aux “incertitudes” pesant sur l’économie mondiale mais aussi la faiblesse “persistante de l’inflation”.

La banque centrale a ainsi réduit les taux directeurs d’un quart de point de pourcentage pour les fixer dans la fourchette de 2% à 2,25%.

A l’issue de sa réunion mercredi, le Comité monétaire de la Fed a toutefois laissé la porte ouverte à un nouveau geste affirmant qu’il agirait de “manière appropriée pour soutenir la croissance”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer