La compagnie aérienne américaine Delta est devenue lundi le dernier transporteur en date à utiliser son programme de fidélité pour sécuriser des liquidités afin de faire face à la crise du Covid-19, annonçant son intention de lever 6,5 milliards de dollars garantis par son programme SkyMiles.

Delta a indiqué qu’elle émettrait une offre de billets privés et conclurait une facilité de prêt à terme soutenue par le programme Skymiles, sa plus grande collecte de fonds à ce jour alors qu’elle cherche à constituer son trésor de guerre.

Alors que Delta a levé 16,5 milliards de dollars depuis le début de la pandémie, le transporteur américain perd toujours près de 27 millions de dollars en espèces par jour, a déclaré son directeur financier Paul Jacobson.

Les compagnies aériennes américaines ont reçu 25 milliards de dollars de fonds gouvernementaux en vertu du vaste plan de relance économique adopté en mars dernier, pour les aider à garder leurs employés durant l’été. Mais cet argent devrait s’épuiser à la fin de ce mois, et les négociations pour un nouveau plan de secours en cas de pandémie, qui pourrait inclure une assistance supplémentaire aux compagnies aériennes, sont au point mort, selon la presse US.

Les compagnies aériennes ont présenté des plans pour mettre à pied des dizaines de milliers d’employés à partir d’octobre, dont plus de 1.900 pilotes de Delta.

La demande de voyages se situant à environ 30% des niveaux de l’année dernière et montrant peu de signes de rebond, la survie des compagnies aériennes dépend de leur capacité à lever autant d’argent que possible.

Après avoir hypothéqué les avions, les créneaux horaires dans les aéroports surchargés et les routes lucratives, les compagnies aériennes se sont tournées vers les programmes de fidélité pour obtenir des prêts.

Les programmes de fidélité avaient été introduits dans les années 1980 afin de fidéliser les meilleurs clients des compagnies aériennes avec l’attrait de voyages gratuits. Ces programmes ont explosé en popularité et sont devenus ces dernières années des sources importantes de revenus pour les compagnies aériennes.

Les transporteurs gagnent principalement de l’argent grâce aux programmes de fidélité en vendant des miles aux banques et aux détaillants, qui les attribuent ensuite aux clients qui s’inscrivent pour des cartes de crédit et effectuent des achats. Cela signifie que les compagnies aériennes bénéficieront de chaque transaction effectuée sur une carte de crédit co-marquée, que les clients achètent des billets d’avion ou font d’autres achats.

Bouton retour en haut de la page
Fermer