L’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de 2020, rejoignant une course déjà encombrée pour l’investiture du parti démocrate.

“Je suis candidat à la présidentielle pour battre Donald Trump et reconstruire l’Amérique”, a écrit le milliardaire dans un tweet où figure aussi une vidéo de présentation.

Le magnat des médias âgé de 77 ans, qui avait un premier temps renoncé à se présenter, s’est rapproché ces dernières semaines de la candidature en déposant ses documents d’inscription aux primaires de certains Etats.

Sa candidature intervient plusieurs mois après que les principaux candidats, dont l’ancien vice-président Joe Biden, et les sénateurs Elisabeth Warren et Bernie Sanders, se sont déclarés.

“Nous ne pouvons pas nous permettre pendant quatre années de plus la politique irréfléchie et contraire à l’éthique du président Trump”, a écrit Michael Bloomberg sur son acte de candidature, où il se présente comme le meilleur opposant à l’actuel Locataire de la Maison Blanche.

“Il représente une crise existentielle pour notre pays et nos valeurs. S’il gagne un nouveau mandat, nous ne pourrions pas résoudre les dégâts qu’il a causés”, a-t-il ajouté.

Avec la possibilité de s’autofinancer la campagne, le milliardaire dispose des ressources nécessaires pour faire la différence malgré une entrée tardive dans la campagne électorale.

Bloomberg prévoit de débourser dès lundi environ 31 millions de dollars en annonces publicitaires, soit la somme la plus importante jamais dépensée en un coup par un candidat, provoquant des réactions de ses adversaires démocrates, comme le sénateur du Vermont Bernie Sanders qui s’est dit “dégoûté” par cette pratique.

“Si on ne peut pas obtenir le soutien de la base pour sa candidature, on ne doit pas se présenter à la présidentielle”, s’est indigné M. Sanders.

Démocrate de longue date, Bloomberg a été élu en tant que républicain à la mairie de New York en 2001, avant de s’enregistrer comme indépendant en 2007. Il s’est de nouveau enregistré en tant que démocrate l’année dernière, laissant penser qu’il envisageait une candidature à l’élection présidentielle.

Bouton retour en haut de la page
Fermer