L’enseignement des langues à l’université dans le contexte multilingue constitue le fil conducteur d’une conférence internationale organisée cette semaine à Rabat par le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Cet évènement se tient à un moment marqué par la mise en oeuvre des dispositions de la loi-cadre 51.17 relative à l’éducation, à la formation et à la recherche scientifique, particulièrement celles se rapportant à la nouvelle architecture linguistique et pédagogique, indique le ministère dans un communiqué.

Le partage des expertises et expériences internationales dans un monde où le pluralisme linguistique gagne sans cesse du terrain permettra de présenter des recommandations en la matière et de faire émerger une vision sur la formation des enseignants-chercheurs afin qu’ils puissent accompagner la nouvelle architecture fondée sur le système du Bachelor.

Cette conférence à laquelle prennent part des experts du Canada, de France, du Liban et du Maroc, prévoit des exposés sur la diversité linguistique, la didactique des langues, les cultures et la formation des enseignants en matière de pédagogie dans le contexte du pluralisme linguistique. Au programme figure aussi une table ronde sur l’enseignement des langues étrangères dans le nouveau système Bachelor.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée lundi en présence du ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et du ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

Bouton retour en haut de la page
Fermer