La France, les Etats Unis et plusieurs ONG internationales ont condamné “avec la plus grande fermeté” l’assassinat de l’intellectuel libanais Lokman Slim dans la nuit du 3 au 4 février au Liban.

“Nous avons appris avec indignation le meurtre de l’intellectuel libanais Lokman Slim dans la nuit du 3 au 4 février au sud-Liban. La France condamne cet acte odieux avec la plus grande fermeté”, a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

“La France demande à ce que les faits soient clairement établis et que tous ceux qui peuvent contribuer à la manifestation de la vérité y concourent pleinement. Elle attend des autorités libanaises et de tous les responsables libanais qu’ils permettent à la justice d’agir avec efficacité, en toute transparence et sans interférence”, ajoute le communiqué.

De son côté, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a jugé cet assassinat “lâche et inacceptable”. Dans un communiqué, il a “exhorté les autorités libanaises, y compris les dirigeants politiques et judiciaires, à poursuivre sans retard ni exception ceux qui commettent de tels actes de barbarie”.

L’organisation Human Rights Watch a elle qualifié Slim de “défenseur infatigable (…) pour un Liban juste et démocratique”, appelant à une enquête indépendante pour “renverser la culture de l’impunité pour les crimes graves qui continuent depuis la guerre civile”.

Le militant et intellectuel libanais Lokman Slim, 58 ans, connu pour ses positions critiques envers le mouvement chiite Hezbollah, a été retrouvé mort jeudi dans sa voiture, tué par balle.

Avant l’annonce du décès, sa soeur Rasha al-Ameer estimait que sa disparition était liée à ses opinions.

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken et son homologue français Jean-Yves Le Drian ont appelé jeudi le Liban à se doter sans plus tarder d’un gouvernement, condition sine qua non à un “soutien structurel et de long terme” de la communauté internationale.

Dans un communiqué commun, ils ont souligné “le besoin urgent et vital que les responsables libanais mettent enfin en œuvre leur engagement de former un gouvernement crédible et efficace et de travailler à la réalisation des réformes nécessaires, conformément aux aspirations du peuple libanais”.

“Ces actions concrètes restent absolument nécessaires pour que la France, les États-Unis et leurs partenaires régionaux et internationaux s’engagent à apporter un soutien supplémentaire, structurel et de long terme au Liban”, ont relevé les deux chefs de la diplomatie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer