Le programme de l’Université d’été est “une expression de notre conscience du rôle pivot des jeunes marocains du monde”, qui constituent un pont durable qui renforce l’amitié et la coopération entre le Maroc et son capital immatériel, a affirmé la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’Étranger, Nezha El Ouafi.

Intervenant en ouverture de l’Université d’été des jeunes marocains résidant à l’étranger (5-6 août), qui se tient à distance cette année à cause de la pandémie du Covid-19, la ministre déléguée a indiqué que le Maroc compte sur ces jeunes du monde entier pour contribuer à son  développement, consolider ses valeurs civilisationnelles et faire rayonner sa culture.

Mme El Ouafi a souligné que la volonté du ministère de maintenir le rendez-vous habituel de l’université témoigne de l’attention qu’il attache aux jeunes Marocains résidant à l’étranger, en vue de préserver leur identité nationale et de promouvoir leur culture et leur attachement à leur pays d’origine, soulignant que ce forum numérique représente une plateforme d’échange d’informations entre ces jeunes et de les mettre au courant des efforts entrepris par le Royaume à tous les niveaux, sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

L’université d’été s’inscrit dans le cadre du programme des universités culturelles que le ministère organise annuellement depuis 2017 pour la mise en oeuvre de sa stratégie orientée vers les Marocains du monde entier, poursuit la ministre, expliquant que la tenue virtuellement de cette session a été dictée par la conjoncture exceptionnelle que connaît le monde à la suite de la pandémie du Covid-19, que le Royaume a su gérer grâce à la vision proactive de Sa Majesté le Roi et à la mobilisation de toutes les composantes du peuple marocain.

Concernant la composition démographique des Marocains résidant à l’étranger, la ministre a fait état d’une transformation structurelle caractérisée par l’émergence de nouvelles générations hautement qualifiées.

“Nous travaillons à investir et à renouveler les mécanismes de communication avec ces nouvelles générations et à les encadrer pour relever les défis auxquels elles sont confrontées, liés notamment à la double identité et au renforcement de leurs liens avec le Maroc, à même de les impliquer dans les grands chantiers de développement”, a-t-elle dit.

Autant cette catégorie est culturellement attachée au Royaume, autant elle tient à y investir et à contribuer à ses chantiers de développement, a souligné Mme El Ouafi

Par ailleurs, la ministre a relevé que le Maroc a connu, au cours des deux dernières décennies, la réalisation de projets structurels qui l’ont métamorphosé aux niveaux économique, social et environnemental, ce qui constitue une fierté pour ces jeunes marocains, appelés à adhérer à cet élan de réformes et de développement et au rayonnement de l’image du Maroc dans leur pays d’accueil.

Elle rappelé à cet égard les résultats de l’étude réalisée par le ministère, avec un financement de l’Union européenne, qui a démontré que l’attachement des nouvelles générations à leur pays d’origine de fléchit pas, tout comme leurs prédécesseurs, et que les jeunes marocains du monde préfèrent investir dans leur régions d’origine.

Elle a également évoqué les mesures prises par le ministère pour continuer à offrir l’ensemble de ses services publics aux Marocains résidant à l’étranger afin de renforcer la vigilance communicationnelle, citant notamment la mise en place d’un “Bureau d’ordre numérique” pour la gestion électronique des correspondances.

La session actuelle de l’Université virtuelle d’été est organisée dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de l’immigré, qui coïncide avec le 10 août de chaque année, et dans le cadre des différentes activités annuelles organisées par le ministère au profit des Marocains résidant à l’étranger, avec la participation de jeunes venant de différents pays de résidence et âgés entre 18 et 25 ans, avec une présence féminine qui frôle les 75%.

Cette manifestation, qui réserve aux jeunes marocains du monde trois colloques intellectuels centrés principalement sur les grands chantiers et réalisations importantes du Royaume au cours des deux dernières décennies et les diverses problématiques et questions identitaires qui concernent les nouvelles générations, vise à diversifier et à développer leur culture, à contribuer à répondre à leurs besoins et attentes, à renforcer leurs liens avec leur pays d’origine et à comprendre les défis auxquels ils sont confrontés dans les pays d’accueil.

Bouton retour en haut de la page
Fermer