Une délégation de talibans a été reçue en Chine, a indiqué un porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, qui dit espérer que les Etats Unis poursuivraient les négociations avec ce groupe de rebelles afghans.

“La Chine a toujours été très attentive à la situation en Afghanistan et s’est engagée à promouvoir le processus de paix et de réconciliation” dans le pays, a souligné lors d’une conférence de presse régulière ce responsable.

Pékin souhaite que les États-Unis poursuivraient les négociations avec le groupe de rebelles afghans, malgré la décision du président américain Donald Trump d’y mettre fin brutalement septembre.

“Nous espérons que les Etats-Unis et les talibans afghans maintiendront la dynamique des négociations”, a ajouté M. Geng.

Le chef politique des talibans en charge des négociations “Abdul Ghani Baradar (…) et plusieurs de ses assistants sont récemment venus en Chine pour des échanges” sur la situation en Afghanistan, a précisé M. Geng.

Le 7 septembre, à la surprise générale, Donald Trump avait mis fin aux discussions engagées depuis un an avec les talibans qui semblaient pourtant sur le point d’aboutir à un accord historique après 18 ans de conflit en Afghanistan.

Le président des États-Unis avait justifié cette volte-face par la mort d’un soldat américain et de 11 autres personnes dans un attentat taliban deux jours avant à Kaboul.

Entre 13.000 et 14.000 soldats américains sont encore déployés en Afghanistan où les États-Unis sont intervenus en 2001 après les attentats du 11-Septembre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer