Le président de l’Association d’amitié parlementaire Japon-Maroc, Hirofumi Nakasone a salué les réformes majeures entreprises au Maroc.

Lors d’entretiens, lundi à Rabat, avec le président de la commission des affaires étrangères, des frontières, de la défense nationale et des zones marocaines occupées à la Chambre des conseillers, Mohamed Rezma, le responsable japonais a mis en exergue les relations distinguées liant le Maroc et le Japon, ainsi que le rôle des familles royales des deux pays dans la consolidation de ces liens.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, M. Nakasone, en visite au Maroc du 8 au 12 septembre à la tête d’une délégation parlementaire de son pays, a insisté sur la nécessité d’œuvrer en faveur de la consolidation des relations bilatérales exceptionnelles.

Concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume, M. Nakasone, ancien ministre des affaires étrangères, a réitéré la position du Japon en faveur du règlement politique de cette question dans le cadre des Nations-Unies.

Il a, en outre, souligné le rôle des relations économiques dans le raffermissement des liens entre le Japon et le Maroc, exprimant le souhait de voir augmenter le nombre des entreprises nippones implantées dans le Royaume, qui est actuellement de 69.

De son côté, M. Rezma a passé en revue les réformes engagées par le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, ajoutant que le Royaume a franchi des étapes importantes en matière de réformes politiques, sociales et économiques, dans un cadre consensuel et participatif.

La Constitution de 2011, qui a été l’oeuvre des Marocains et destinée à tous les Marocains, est venue concrétiser la volonté du Royaume de consacrer son orientation démocratique, a-t-il affirmé.

Il a également indiqué que la mise en œuvre de la régionalisation avancée constitue un chantier central dans cette dynamique de réformes majeures, avec comme objectif d’impulser le développement économique et social et de pallier aux inégalités territoriales.

Concernant la question du Sahara, le responsable marocain a loué la position constante du Japon et son soutien aux efforts du Maroc et des Nations-Unies visant à trouver une issue définitive et durable au conflit artificiel autour des provinces du sud, dans le cadre de la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Il a également affirmé que le Maroc et le Japon disposent de potentialités et d’opportunités leur permettant de consolider et d’approfondir leur coopération dans différents domaines, notamment économique, ajoutant que le Royaume œuvre pour gagner la confiance de davantage d’investisseurs nippons.

Cette entrevue s’est déroulée en présence des membres de l’association d’amitié Maroc-Japon à la Chambre des conseillers, à savoir Fatima Zehra Yahyaoui, Touria Lahrech, Aicha Ait Alla et Yhafdah Ben Mbarek.

Bouton retour en haut de la page
Fermer