Un chef du groupe extrémiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été abattu et un autre blessé, dimanche, lors d’une opération menée par des unités de la Garde nationale tunisienne dans la montagne de Kasserine, dans le centre-ouest de la Tunisie, a annoncé le ministère tunisien de la Défense.

Dans une déclaration à la presse, le porte-parole du ministère, Mohamed Zekri, a précisé qu'”un dirigeant du groupe Okba ibn Nafaa a été tué lors d’une opération antiterroriste menée par les forces militaires et de la garde nationale dans la zone montagneuse de Kasserine”, près de la frontière algérienne.

La même source a ajouté que des renforts militaires sont arrivés dans la région pour soutenir les efforts des unités de sécurité, notant que l’opération se poursuit toujours.

L’activité des groupes armés est, actuellement, confinée dans les zones montagneuses, proches de la frontière algérienne, où des incidents sont signalés par moment.

Les montagnes avoisinantes ces frontières sont le théâtre depuis 2012 d’affrontements entre l’armée tunisienne et les groupes armés, en particulier la phalange Oqba Ibn Nafie, branche locale d’Aqmi, tenue pour responsable de plusieurs attaques dans le pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer