Plusieurs projets de développement ont été lancés, lundi au sein du pôle de l’université Hassan II de Casablanca (UH2C), en marge d’une rencontre de coordination pour la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre n° 51-17 relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Ces projets, dont le coup d’envoi a été donné par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi, le ministre délégué à l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, le wali de la région Casablanca-Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, le gouverneur de la préfecture d’arrondissement de Hay Hassani et la présidente de l’université Hassan II, portent notamment sur la construction d’un club universitaire, de nouveaux amphis, une bibliothèque, une salle multidisciplinaire et une station de production d’électricité.

Par ailleurs, le coup d’envoi a été donné pour la construction de 3 amphis de deux étages à la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Ain-Chock, outre un quatrième amphi à la faculté des Sciences Aïn Chock, sur une superficie de 400 m2 (320 sièges), dans le le but de lutter contre les surcharges des salles.

Il a été également procédé au lancement des travaux d’une bibliothèque sur une superficie de 450 m2, en vue d’améliorer les conditions d’apprentissage, ainsi qu’un projet portant sur la création d’une salle multidisciplinaire à la faculté des Sciences de Ben M’Sik.

Sur le plan écologique, il sera procédé à la mise en place d’une station entièrement dédiée à l’exploitation de l’énergie renouvelable pour répondre aux besoins de l’université (60 pc) en matière d’énergie.

Un nouveau pavillon verra le jour au sein de l’ENCG Casablanca pour renforcer sa capacité d’accueil, alors que le le complexe sportif de l’université Hassan II sera réaménagé pour optimiser l’utilisation de tous ses services.

La délégation ministérielle a également visité le chantier “pont des facultés” qui vise à renforcer l’accessibilité entre les institutions relevant de l’université Hassan II.

Dans une déclaration à la MAP, M. Amzazi a mis l’accent sur la place de choix qu’occupe l’université Hassan II, construite il y a plus de 40 ans, soulignant que cette institution offre des services de haute qualité aux niveaux de la formations, des activités parallèles et de la recherche scientifique, outre les initiatives entrepreneuriales de ses étudiants.

Le ministre a de même salué les efforts consentis par la présidence de l’université ayant permis d’insuffler une nouvelle dynamique à toutes les institutions en relevant.

Bouton retour en haut de la page
Fermer