L’Union européenne (UE) a annoncé jeudi avoir décidé de déclarer “persona non grata” la chef de la mission du Venezuela auprès de l’UE, en réponse à la décision de Caracas d’expulser l’ambassadrice de l’UE.

“À l’initiative du haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, le Conseil européen a décidé aujourd’hui que la cheffe de la mission de la République du Venezuela auprès de l’Union européenne soit déclaré persona non grata”, indique un communiqué du Conseil européen.

Selon le Conseil, “il s’agit d’une réponse à la décision du gouvernement vénézuélien de déclarer persona non grata le chef de la délégation de l’UE au Venezuela”.

“L’Union européenne considère cette déclaration comme totalement injustifiée et contraire à l’objectif de l’UE de développer des relations et de construire des partenariats dans les pays tiers”, ajoute le Conseil européen.

Le Venezuela avait annoncé mercredi l’expulsion de l’ambassadrice de l’Union européenne à Caracas, Isabel Brilhante, en riposte à de nouvelles sanctions de l’UE contre 19 hauts fonctionnaires du régime Maduro “pour leur rôle dans des actes et décisions portant atteinte à la démocratie et à l’Etat de droit au Venezuela”.

La décision porte à 55 le nombre total de responsables et hauts fonctionnaires du gouvernement sanctionnés par l’UE, avec interdiction de voyager et gel des avoirs sur le territoire de l’Union.

Bouton retour en haut de la page
Fermer