Les députés européens, réunis en plénière à Bruxelles, ont adopté vendredi la nouvelle politique agricole commune (PAC) de l’UE qui se veut “plus verte et plus résiliente aux crises”.

Les eurodéputés ont approuvé ainsi une réforme de la PAC qui devrait “permettre de mieux adapter la politique agricole commune aux besoins de chaque État membre”, tout en reposant sur des engagements forts en matière environnementale.

Selon les eurodéputés, les objectifs des plans agricoles nationaux doivent être poursuivis conformément à l’accord de Paris.

Ils insistent par ailleurs qu’au moins 30% du budget des paiements directs devrait être consacré aux programmes écologiques, qui se feraient sur base volontaire, mais pourraient accroître les revenus des agriculteurs.

Les députés soulignent aussi l’importance de mettre en place des services de conseil agricole dans chaque État membre et de réserver au moins 30% des fonds de l’UE qui leur sont octroyés pour aider les agriculteurs à lutter contre le changement climatique, à gérer les ressources naturelles de manière durable et à protéger la biodiversité.

Ils demandent également aux États membres d’encourager les agriculteurs à consacrer 10% de leurs terres à des aménagements bénéfiques pour la biodiversité, tels que des haies, des arbres non productifs et des mares.

Les États membres, ajoute-t-on, devraient allouer au moins 4% de leur budget consacré aux paiements directs au soutien aux jeunes agriculteurs. Une aide supplémentaire pourrait être accordée au titre du financement du développement rural où la priorité pourrait être donnée aux investissements des jeunes agriculteurs.

Les eurodéputés ont également plaidé en faveur de nouvelles mesures pour aider les agriculteurs à gérer les risques et faire face aux potentielles futures crises.

Pour soutenir les agriculteurs confrontés à une instabilité des prix ou du marché, ils souhaitent également transformer la réserve de crise, qui est actuellement un instrument ad hoc, en un instrument permanent doté d’un budget adéquat.

Les eurodéputés devront désormais négocier avec les Etats membres et la Commission européenne et trancher d’ici début 2021 sur les règles de la PAC, qui s’appliqueront à partir de janvier 2023.

La PAC représente 34,5% du budget de l’UE pour 2020 (58,12 milliards d’euros). Près de 70% du budget de la PAC soutient les revenus de six à sept millions d’exploitations agricoles de l’UE.

Bouton retour en haut de la page
Fermer