L’Union européenne a réitéré sa position “claire” selon laquelle toutes les colonies dans les territoires palestiniens occupés sont illégales au regard du droit international.

Les 5 et 6 janvier, les autorités israéliennes ont approuvé la construction de près de deux mille logements dans des colonies illégales en Cisjordanie occupée, y compris l’approbation rétroactive de constructions déjà existantes, dont certaines ont été construites sur des terres palestiniennes privées, rappelle l’UE dans une déclaration.

«L’Union européenne réaffirme sa position claire selon laquelle toutes les colonies dans le territoire palestinien occupé sont illégales au regard du droit international et constituent un obstacle majeur à la réalisation de la solution à deux États et à une paix juste, durable et globale, comme réaffirmé dans la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies », souligne la déclaration.

L’UE demande au gouvernement israélien de se conformer pleinement au droit international, de mettre fin à toutes les activités de colonisation sur les terres occupées ou contestées et aux actions connexes.

« La violence des colons contre les civils palestiniens et leurs biens doit être stoppée et empêchée », met en garde l’UE qui rappelle qu’elle ne reconnaîtra aucun changement aux frontières d’avant 1967.

La déclaration ajoute que l’Union européenne continuera de soutenir la reprise d’un processus significatif vers la solution des deux États, « seul moyen réaliste et viable de répondre aux aspirations légitimes des deux peuples».

Bouton retour en haut de la page
Fermer