L’organisation des Nations-Unies et la Grande Bretagne comptent organiser, le 12 décembre, un événement mondial d’envergure sur l’action climatique pour marquer le 5è anniversaire de l’accord de Paris sur le climat, a indiqué mercredi l’ONU.

L’organisation de cet événement devra être annoncée officiellement jeudi à New York à l’occasion d’une table ronde virtuelle des Nations-Unies sur le climat, en marge du segment de haut niveau de la 75è session de l’Assemblée générale.

L’événement, qui sera abrité en décembre par la Grande Bretagne avec la participation de plusieurs dirigeants mondiaux, entend capitaliser sur l’élan actuel et renforcer l’ambition de la COP26 prévue à Glasgow, a précisé l’ONU dans un communiqué. Et d’ajouter que cette annonce intervient au cours d’une semaine charnière pour l’ambition climatique, qui a vu des engagements importants de la part de la Chine et de l’Union européenne, ainsi que de plusieurs entreprises et autorités locales à travers du monde.

Alors que le monde reste sur la bonne voie pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 °C, les annonces de cette semaine envoient un signal retentissant selon lequel la décarbonisation de l’économie mondiale est de plus en plus irréversible et offre d’énormes avantages à ceux qui agissent de manière décisive, selon la même source.

«Nous avons des champions et des solutions tout autour de nous, dans chaque ville, entreprise et pays. Mais l’urgence climatique est entièrement sur nous, et nous n’avons pas de temps à perdre. La réponse à notre crise existentielle est une action rapide, décisive et renforcée et une solidarité entre les nations », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, cité dans le communiqué.

En effet, des données récentes montrent que les concentrations de gaz à effet de serre atteignent des niveaux records et empirent les impacts climatiques – des incendies de forêt sans précédent, des ouragans, de la pollution atmosphérique, des sécheresses et des inondations – détruisant des vies, des emplois et des entreprises.

Lors de cet événement, les gouvernements nationaux seront invités à présenter des plans climatiques plus ambitieux et de haute qualité (les contributions déterminées au niveau national – CDN – et les stratégies à long terme), ainsi que des plans de relance COVID, de nouveaux engagements financiers et des mesures pour renforcer la résilience qui sont alignés sur le réchauffement climatique à 1,5 °C et faire avancer les objectifs de développement durable, selon la même source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer