La commissaire aux affaires sociales de l’Union Africaine, SE Mme Amira Elfadil Mohammed, a lancé vendredi le Partenariat pour accélérer les tests COVID-19 (PACT) au siège de la Commission de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Selon un communiqué de presse, PACT comprend trois éléments clés, Test, Trace et Treat. Tests pour diagnostiquer les cas, traçage pour identifier les cas et leurs contacts, et traitement pour fournir un traitement et des soins de soutien aux cas.

«Jusqu’à aujourd’hui, il n’existe aucun traitement ni vaccin contre COVID-19. Cela ne nous laisse que de la prévention, et en matière de prévention, nos choix sont limités. Nous devons empêcher plus de transmission en effectuant plus de tests et de traçabilité et c’est de cela qu’il s’agit. C’est pourquoi nous aidons les États membres à effectuer davantage de tests, à retracer, à identifier et à isoler les personnes infectées. De cette façon, nous serons en mesure de contrôler le virus et de limiter la transmission sur le continent », a déclaré Mme Elfadil Mohammed, dans le document.

Avec une population d’environ 1,2 milliard d’habitants, l’Afrique a enregistré plus de 150 000 cas de COVID-19 et effectué environ 2,4 millions de tests. Pour atteindre son objectif de test de 8000 tests par million d’habitants, l’Afrique doit intensifier les tests pour identifier et isoler les cas et retrouver leurs contacts, ce qui nécessite d’énormes ressources qui ne peuvent être mobilisées sans les partenariats solides que PACT facilitera.

«Le PACT est un changeur de jeu qui aidera à renforcer la capacité de l’Afrique et lui permettra de construire les partenariats solides nécessaires pour mobiliser des ressources et un soutien pour vaincre COVID-19 sur le continent», a déclaré le directeur du CDC Afrique, Dr John Nkengasong.

Ancré sur la stratégie continentale conjointe de l’Union africaine pour COVID-19 approuvée par les ministres africains de la santé et le Bureau des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, PACT est une initiative visant à prévenir la transmission et les décès et à minimiser les dommages sociaux et économiques dus à COVID-19. Il cherche à mettre en œuvre des actions bien coordonnées et des partenariats solides pour renforcer l’efficacité de la réponse à travers l’Afrique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer