Le président tunisien par intérim, Mohamed Ennaceur a exprimé son engagement à œuvrer à instaurer la paix sociale dans le pays.

Dans une déclaration télévisée, M. Ennaceur qui a pris ses nouvelles fonctions de président par intérim à la suite du décès, jeudi, du président Béji Caïd Essebsi, s’est dit aussi déterminé à se conformer aux dispositions de la Constitution et à respecter les lois et règles constitutionnelles.

Il a affirmé qu’il va être le président de tous les Tunisiens sans exclusion ni distinction et qu’il œuvrera à instaurer la paix sociale, à renforcer le dialogue entre les différentes parties et à préserver les acquis de la Tunisie.

Le chef de l’Etat par intérim a appelé les Tunisiens à s’unir, à faire preuve d’abnégation et de labeur et à faire valoir la valeur du travail et de l’optimisme, “un principe générateur de confiance et de miracles”.

Il a également exhorté les partis et les organisations et associations nationales à “être confiants en les institutions de l’Etat et à les appuyer pour que la Tunisie demeure libre, indépendante et invulnérable”.

Le président par intérim a rassuré les Tunisiens quant aux institutions de l’Etat qui fonctionnent efficacement et en toute opérationnalité, insistant sur la nécessité de préserver la sécurité de la Tunisie et ses acquis.

“L’Etat continue à fonctionner, la marche de la Tunisie se poursuit après la disparition de Béji Caïd Essebsi”, a-t-il ajouté.

Mohamed Ennaceur avait auparavant prêté serment devant les membres du bureau de l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP).

La Constitution de 2014 stipule qu’en cas de vacance définitive, le président de l’ARP est immédiatement investi des fonctions de président de la République, provisoirement, pour une durée allant de quarante cinq à quatre vingt dix jours.

Bouton retour en haut de la page
Fermer