Le président américain Donald Trump a indiqué, mardi à Londres, qu’un accord commercial avec la Chine pourrait “attendre après les élections” présidentielles de novembre 2020 aux Etats-Unis.

S’exprimant lors d’une conférence de presse avant l’ouverture du sommet de l’OTAN dans la capitale britannique, le président américain a relevé qu’il “n’a pas de date fixe” pour conclure un accord commercial avec la Chine, ajoutant qu’il “‘aime bien l’idée d’attendre après l’élection”.

Donald Trump s’était montré convaincu de pouvoir conclure prochainement un tel accord, malgré les déclarations menaçantes de son homologue chinois Xi Jinping.

Le président américain a, par ailleurs, qualifié de “très insultant” le jugement de “mort cérébrale” porté par le président français Emmanuel Macron sur l’OTAN, faisant savoir qu’il s’entretiendrait avec le président français à ce sujet dans la journée.

“Je pense que c’est très insultant”, a-t-il dit lors d’un point de presse avec le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, avant le début du sommet du 70e anniversaire de l’Alliance atlantique à Londres.

Les dirigeants des pays de l’OTAN se réunissent mardi et mercredi en sommet à Watford, près de Londres, pour le 70e anniversaire de l’Alliance, mais l’ambiance est loin d’être festive à cause de multiples différends.

Le plus virulent oppose le président français Emmanuel Macron et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sur l’intervention lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie sans l’aval des autres membres de l’Alliance. Cette question sera abordée mardi avant le sommet, au cours d’une réunion sur la Syrie à Londres avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Bouton retour en haut de la page
Fermer