Le député sénégalais Ousmane Sonko, principal opposant au Sénégal, était vendredi matin dans le cabinet d’un juge à Dakar pour être interrogé après deux jours de troubles consécutifs à son arrestation, ont indiqué ses avocats.

“Ousmane Sonko est entré dans le bureau du doyen des juges. On a refusé l’accès à ses avocats”, a dit Me Abdoulaye Tall à la presse près du palais de justice. M. Sonko a été amené au juge en vertu d’un mandat délivré dans l’enquête sur des viols dont il est accusé et qu’il réfute, selon ses avocats. Mais la confusion règne quant à savoir si c’est bien dans cette procédure qu’il était interrogé.

L’arrestation de Sonko mercredi sur le chemin du tribunal, où il se rendait pour être interrogé sur des accusations de viols d’une employée d’un salon de beauté, qu’il réfute, a provoqué la colère de ses partisans, souvent des jeunes confrontés au chômage.

Ousmane Sonko, fonctionnaire pendant 15 ans, se range parmi les gens ordinaires. Il explique d’ailleurs s’être rendu dans ce salon car il ne pouvait pas s’offrir les services d’un kiné professionnel pour soulager ses maux de dos.

Bouton retour en haut de la page
Fermer