Quatre candidats dont une femme sont candidats pour diriger l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), rapportent les médias.

L’actuelle présidente de l’autorité nucléaire slovaque, Marta Ziakova a été nommée par son gouvernement comme candidate à l’AIEA. Âgée de 63 ans, elle a occupé plusieurs fonctions de haut rang au sein de l’agence.

Pour sa part, le burkinabé Lassina Zerbo, actuel chef de l’organisme onusien de surveillance de l’interdiction des essais nucléaires (OTICE), a annoncé avoir déposé sa candidature suite à une demande du gouvernement de son pays, et a affirmé être “soutenu” par les États africains.

L’ambassadeur argentin en Autriche et expert des questions nucléaires, Rafaël Grossi était le primer à se lancer dans la course. Il est l’un des favoris pour diriger l’agence.

Enfin, le Roumain Cornel Feruta a fait état de sa candidature depuis plusieurs jours, selon des diplomates. Il était le bras droit de Yukiya Amano, ancien directeur général de l’AIEA, décédé le 18 juillet dernier, et a occupé de nombreuses fonctions au sein de l’organisation onusienne.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’à jeudi minuit heure locale. L’organisation souhaite pouvoir nommer un nouveau directeur général en octobre, en vue d’une prise de fonction en janvier 2020.

L’AIEA rassemble 171 États et joue notamment un rôle central dans la lutte contre la prolifération nucléaire en vérifiant que les pays membres du Traité de non-prolifération respectent leurs engagements en la matière.

Bouton retour en haut de la page
Fermer