Les levées brutes du Trésor se sont accrues, en glissement annuel de 34,8% au terme du premier semestre 2020, pour atteindre 85,8 milliards de dirhams (MMDH), selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

L’essentiel des levées a concerné les maturités moyennes dont la part s’est raffermie, s’établissant à 54,6% après 37,2% un an auparavant, devançant les levées des maturités longues, dont la part s’est repliée à 29,6% après 56,4% l’année dernière, souligne la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de juillet.

S’agissant des maturités courtes, leur part du volume souscrit s’est appréciée à 15,8% après 6,4% l’année précédente, ajoute la Direction.

Compte tenu des remboursements du Trésor qui ont reculé, en glissement annuel, de 11,3% pour s’établir à 45,8 MMDH à fin juin 2020, les levées nettes du Trésor se sont raffermies, se situant à 40 MMDH après 12 MMDH à fin juin 2019.

S’agissant du volume des soumissions sur le marché des adjudications au S1-2020, il a augmenté par rapport au trimestre précédent de 59,4% pour atteindre 120,1 MMDH.

Au titre du deuxième trimestre 2020, les levées brutes du Trésor au niveau du marché des adjudications ont pour leur part, augmenté, par rapport au trimestre précédent, de 40,6% pour atteindre 50,1 MMDH, relève la même source.

Ces levées ont été marquées par le raffermissement du volume levé en maturités moyennes, passant de 8,8 MMDH à 38,1 MMDH, prédominant les levées du trimestre à hauteur de 76% après 24,6% au premier trimestre 2020.

Bouton retour en haut de la page
Fermer