Bank Of Africa (BOA) BMCE Group a été désignée par l’agence de notation extra financière Vigeo Eiris, “Top Performer RSE 2020” parmi 14 entreprises sur les 44 premières capitalisations du Maroc, ayant obtenu les meilleures notations de leur démarche de responsabilité sociale et de gestion des risques de durabilité.

BOA qui a amélioré son score depuis 2019, arrive première sur 95 banques des marchés émergents, 2ème sur 851 au niveau de la région (tout secteur confondu) et 47ème sur 4842 au niveau mondial à l’issue du rating réalisé en juin 2020, relève la banque dans un communiqué.

Cette distinction, obtenue pour la 7ème année consécutive, conforte le positionnement de la banque en tant que groupe international de référence en matière de finance durable et inclusive, à impact positif, indique la même source.

La distinction de BAO BMCE Group en tant que “Top Performers RSE Maroc” consacre ainsi une performance collective pour l’ensemble des composantes du Groupe, désormais mobilisées pour le déploiement des 6 engagements de la charte de responsabilité sociétale du Groupe, fait savoir le communiqué.

Et de préciser qu’en 2020, la performance de BAO BMCE Group se distingue particulièrement sur 12 critères de responsabilité sociale et environnementale, notamment ” l’assurance de traitement équitable des actionnaires “, ” la définition de la stratégie environnementale “, ” l ‘équilibre des pouvoirs, respect des compétences et efficacité du Conseil d’Administration “, ” l’information aux clients “, ” la maîtrise des consommations d’énergie et réduction des émissions polluantes “, ” l’offre de produits et de services verts”.

Il s’agit aussi de ” l’orientation responsable des contrats et respect des droits des clients ” , ” la prévention des discriminations et promotion de l’égalité entre les genres et à l’égard des catégories vulnérables “, ” la promotion et amélioration continue des conditions et du contenu du dialogue social “, ” la prise en compte de l’impact sociétal des produits et services sur les territoires d’activité “, ” la gestion responsables des restructurations “, et ” le respect de la liberté syndicale et du droit de négociation collective”.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer