Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrell, a réitéré jeudi le soutien de l’UE au Burkina Faso dans sa lutte contre le terrorisme.

“Ces 24 et 25 décembre, le Burkina Faso a une nouvelle fois été frappé par des attaques terroristes”, a déploré M. Borrell dans une déclaration, exprimant la solidarité de l’UE avec le peuple burkinabé et son soutien sans faille dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso comme dans le reste du Sahel.

Soulignant que la réponse sécuritaire est “indispensable”, le chef de la diplomatie de l’UE a relevé qu’elle doit s’accompagner d’une attention redoublée dans les zones vulnérables afin de répondre durablement aux besoins des populations.

“L’Union européenne continuera à accompagner le gouvernement burkinabé sur chacun de ces aspects”, a-t-il affirmé, appelant à une plus grande mobilisation en faveur de la sécurité au Sahel.

Une dizaine de soldats burkinabé ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi lors d’une attaque contre un détachement militaire à Hallalé, dans le nord du Burkina Faso.

Mardi, 35 civils ont été tués dans une attaque armée à Arbinda, dans le nord du pays. Quatre soldats et trois gendarmes ont également péri dans cette attaque, l’une des plus meurtrières de l’histoire du Burkina Faso.

Bouton retour en haut de la page
Fermer