Des règles européennes plus strictes en matière de lutte contre le terrorisme sont entrées en vigueur jeudi dans les Etats membres de l’UE, indique la Commission européenne.
Il s’agit de mesures relatives à l’utilisation et la vente des produits chimiques pouvant servir à la fabrication d’explosifs artisanaux, précise l’exécutif européen.
“Ces règles contribueront à empêcher les actes terroristes en limitant l’accès aux substances dangereuses tout en renforçant les garanties et les contrôles applicables à la vente de produits chimiques dangereux pouvant être détournés pour la fabrication d’explosifs artisanaux”, souligne la même source.
Ainsi, ces mesures vont interdire de nouvelles substances, harmoniser les règles pour les achats en ligne et hors ligne, limiter l’accès au grand public grâce à une licence permettant d’obtenir seulement certains précurseurs faisant l’objet de restrictions et en permettant un meilleur partage des informations entre les entreprises et les autorités nationales.
De nouvelles règles européennes facilitant l’accès trans-frontière des autorités de police et de justice aux informations financières au cours des enquêtes pénales sont également entrées en vigueur dans le cadre des efforts déployés par l’UE pour renforcer la lutte contre le financement du terrorisme.
Les nouvelles mesures consistent notamment à donner aux autorités, aux bureaux de recouvrement des avoirs et aux autorités de lutte contre la corruption un accès direct aux informations bancaires contenues dans les registres centralisés de comptes bancaires nationaux.
Selon la Commission européenne, ces mesures assureront également une plus grande coopération entre les services nationaux, Europol et les cellules de renseignement financier, tout en assurant des garanties solides en matière de procédure et de protection des données, conformément à la Charte des droits fondamentaux.

Bouton retour en haut de la page
Fermer