L’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) “peut en faire davantage” dans la lutte contre le terrorisme, en particulier en Irak, en concertation avec le gouvernement irakien et la coalition anti-EI, a souligné le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg.

“Nous pouvons faire plus” pour contribuer aux efforts de lutte contre le terrorisme en Irak, a indiqué M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de la réunion des ministres de la Défense des 29 pays alliés, qui se tiendra mercredi et jeudi à Bruxelles.

Au cours de cette réunion, a-t-il relevé, les ministres discuteront de l’avenir de la mission de l’OTAN en Irak, “qui entraîne et conseille les forces armées irakiennes”.

“C’est pourquoi nous nous concertons étroitement avec le gouvernement irakien”, a ajouté M. Stoltenberg, qui a également évoqué une coordination plus étroite avec la coalition anti-EI.

Le président américain Donald Trump avait demandé début janvier à l’OTAN de s’engager davantage au Moyen-Orient et d’en faire plus dans la lutte contre le terrorisme. Un message répété mardi par l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’Alliance, Kay Bailey Hutchison, lors d’une conférence de presse.

Bouton retour en haut de la page
Fermer