Le Kenya envisage de demander officiellement aux Nations Unies d’inscrire les Somaliens des Shabaab sur la liste du terrorisme international, en avançant que cette mesure vise à faire en sorte que plus d’attention soit portée à la lutte contre ce groupe affilié à Al-Qaida.
Le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères du Kenya, Macharia Kamau, a affirmé que son pays soumettrait une proposition visant à ce que le Conseil de sécurité des Nations unies inscrive les Shabaab comme organisation terroriste dans le cadre d’une tentative accrue de mettre fin aux groupes extrémistes dans le monde.
“Nous allons officiellement soumettre une demande pour inscrire al-Shabaab dans le cadre de la résolution 1267 des Nations Unies. C’est important pour que les efforts mondiaux soient réunis pour lutter contre ce groupe», a-t-il affirmé.  “Les Shabaab ont causé de graves dégâts, non seulement au Kenya, mais aussi à la région et au monde en général. Il est important que tous les efforts mondiaux se conjuguent maintenant pour lutter contre ce groupe», a ajouté M. Kamau.
Le Kenya, notamment ses villes frontalières avec la Somalie, sont toujours la cible d’attaques terroristes perpétrées par les Shabaab.
La Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom), une force de 22.000 soldats approuvée par l’ONU, a réussi à restreindre les opérations des Shabaab en Somalie, les obligeant à changer de tactique et à utiliser des cellules locales au lieu de franchir les frontières pour lancer des attaques.

Bouton retour en haut de la page
Fermer