Les travaux du Forum d’investissement Maroc-Jordanie se sont ouverts, lundi à Amman, avec la participation d’hommes d’affaires et de représentants de banques des deux pays.

Organisé par l’Association des hommes d’affaires jordaniens en coopération avec l’Association des banques de Jordanie, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et le Groupement professionnel des banques du MAROC (GPBM), ce forum vise à consolider les relations économiques et commerciales entre les deux pays.

Le forum a également pour objectif d’examiner les questions d’intérêt commun du secteur privé dans les deux pays, les opportunités d’investissement de part et d’autre et d’ouvrir de nouveaux horizons pour des partenariats d’investissement en fonction de l’avantage comparatif de chaque pays.

Cette réunion constitue également une occasion pour les hommes d’affaires marocains et jordaniens de prendre connaissance des opportunités d’investissement et des incitations offertes aux investisseurs étrangers dans les deux pays.

A l’ordre du jour de ce forum des sessions traitant des opportunités d’investissement conjointes, notamment dans les secteurs de transport et la logistique, du tourisme, des industries agricoles et alimentaires et du secteur des services bancaires et financiers.

 

Appel à réaliser l’intégration entre les secteurs privés dans les deux pays

Ainsi, cette manifestation a été l’occasion pour des hommes d’affaires et des représentants de banques du Maroc et de la Jordanie d’appeler à renforcer davantage les relations économiques, commerciales et financières bilatérales et à réaliser l’intégration entre les secteurs privés dans les deux pays.

Ils ont souligné que les deux pays ont signé plusieurs accords de coopération et protocoles d’accord dans plusieurs domaines qui offrent de grandes opportunités de coopération entre le secteur privé jordanien et marocain, appelant à relever les défis d’investissement de part et d’autre.

À cet égard, le vice-président délégué du GPBM, Mohamed El Kettani, a noté que les banques marocaines et jordaniennes jouent un rôle central dans le renforcement des relations économiques entre les deux pays, soulignant que les secteurs bancaires des deux pays peuvent développer leur coopération dans les domaines bancaire et financière.

Il a estimé que cet important forum économique, qui vise à examiner les opportunités d’investissement de part et d’autre dans les secteurs prometteurs, constitue une occasion de discuter les moyens les plus efficaces à même de renforcer les relations économiques et financières et de consolider davantage la coopération entre les deux pays.

A cette occasion, M. El Kettani a passé en revue les indicateurs de la performance des établissements bancaires marocains au cours des deux dernières décennies, qui ont enregistré des taux de croissance importants et réguliers, avec un taux de transfert des dépôts qui a atteint plus de 95%, l’un des taux les plus élevés de tout le continent africain.

Pour sa part, le président de la Jordanian Businessmen Association, M. Hamdi Al-Tabaa, a noté que le niveau de coopération en matière d’investissement entre les deux pays est en deçà des aspirations et ne reflète pas le potentiel réel, soulignant l’importance de soutenir et de développer le volume des investissements mutuels dans divers secteurs.

Il a relevé que le volume des échanges commerciaux bilatéraux a connu une baisse, à fin 2018, d’environ 1,5 million de dollars, atteignant 31,6 millions de dollars, exprimant l’espoir que les opportunités de coopération commerciale et d’investissement entre les deux pays seront renforcées dans un proche avenir.

Et de souligner que le forum, qui confirme la profondeur des relations historiques jordano-marocaines, vise à réaliser un partenariat stratégique entre les deux parties dans tous les domaines, notant que c’est une opportunité appropriée pour ouvrir de nouveaux horizons de coopération dans des secteurs d’intérêt mutuel et établir un plan d’action selon un calendrier déterminé à même d’améliorer les opportunités d’investissement dans les domaines de l’entrepreneuriat et du soutien aux startups.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de l’Association des banques de Jordanie, Hani Al-Qadi, a souligné que les relations diplomatiques distinguées qui rapprochent les deux pays nécessitent le développement de relations économiques et commerciales dans le cadre d’un partenariat stratégique.

Mettant l’accent sur les secteurs prometteurs pour l’intégration économique et la coopération entre les deux pays, M. Al-Qadi a appelé les acteurs du secteur privé des deux pays à saisir l’occasion que présente ce forum pour discuter de diverses opportunités commerciales, d’investissement et économiques possibles d’une manière qui contribue à accroître les échanges commerciaux, selon la vision royale des dirigeants des deux pays, SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II.

Pour sa part, l’ambassadeur du Maroc à Amman, M. Khaled Naciri, a affirmé que le forum traduit la ferme volonté des deux pays frères de consolider les liens de fraternité et vise à identifier et cibler les secteurs économiques prometteurs, notamment le tourisme, les nouvelles technologies, les énergies renouvelables, les banques, l’assurance, l’agriculture, les industries alimentaires, le logement, la formation professionnelle et le logement social.

Selon l’ambassadeur, le forum est également l’occasion de discuter de la possibilité pour les deux pays de tirer profit des opportunités d’investissement disponibles et faciliter l’accès à d’autres marchés en Afrique et en Europe via le Maroc, l’Asie et le Golfe via la Jordanie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer