Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a entamé lundi une visite en Grèce visant à favoriser une “désescalade” des tensions en Méditerranée orientale et encourager un dialogue naissant entre Athènes et Ankara.

Le secrétaire d’Etat américain s’est entretenu avec son homologue grec Nikos Dendias à Thessalonique, dans le nord de la Grèce.

Les questions d’intérêt bilatéral, régional et international, le dialogue stratégique entre la Grèce et les États-Unis, la défense et la coopération énergétique ont été au centre des entretiens entre les deux parties ainsi que les développements dans l’ensemble de la région de la Méditerranée orientale, rapporte la presse locale.

Les tensions sont vives depuis des semaines entre Athènes et Ankara qui se disputent des gisements d’hydrocarbures en Méditerrannée. Les deux pays ont toutefois annoncé la prochaine reprise de négociations bilatérales.

Mike Pompeo doit se rendre mardi en Crète pour s’entretenir avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et visiter la base navale de l’Otan dans la baie de Souda.

M. Pompeo doit signer un accord bilatéral dans le domaine des sciences et de l’énergie, et participer à une réunion de chefs d’entreprises du secteur de l’énergie.

La visite de Pompeo en Grèce est la première étape d’une tournée européenne qui le mènera également en Italie et en Croatie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer