Le spécialiste de la production d’électricité Taqa Morocco, a réalisé au titre de l’exercice 2019 un résultat net part du groupe (RNPG) de 1,054 milliard de dirhams (MMDH), en progression de 0,5% par rapport à une année auparavant.

Le RNPG a enregistré une progression malgré une évolution défavorable de l’indice du prix du charbon sur le marché international, passant de 1,049 MMDH à 1,054 MMDH, compte tenu de l’évolution du résultat d’exploitation et de l’amélioration du résultat financier, principalement due à la baisse des intérêts sur emprunts consécutive aux remboursements effectués, explique le groupe dans un communiqué sur ses résultats annuels 2019.

Le chiffre d’affaires consolidé s’est amélioré à 9,118 MMDH au 31 décembre 2019 contre 8,511 MMDH en 2018 en raison de la bonne performance de l’ensemble des unités, tenant compte du plan de maintenance ainsi que de l’augmentation des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international, selon la même source.

Quant au résultat d’exploitation, il s’est établi à 2,55 MMDH contre 2,641 MMDH à fin 2018, indique le groupe, ajoutant que cette évolution est principalement due à l’évolution défavorable de l’indice du prix du charbon sur le marché international par rapport au prix moyen d’achat.

Et de poursuivre que le taux de marge opérationnelle consolidé s’est élevé à 28% en 2019 contre 31% sur la même période en 2018.

Taqa Morocco fait également savoir que le résultat net social s’élève à 741 millions de dirhams (MDH) contre 827 MDH en 2018, notant que cette évolution s’explique essentiellement par la bonne performance opérationnelle des unités 1 à 4.

Il s’agit également de l’évolution défavorable de l’indice du prix du charbon sur le marché international par rapport au prix moyen d’achat qui conduit principalement à un taux de marge d’exploitation de 14,7% en 2019 contre 16,7% en 2018 et de l’évolution du résultat financier qui résulte de la distribution de dividendes de la filiale JLEC 5&6 à hauteur de 330 MDH contre 396 MDH en 2018, conformément aux prévisions.

Le groupe fait en outre remarquer que sa performance repose sur des indicateurs opérationnels et financiers en amélioration qui s’analysent par les unités 1 à 4 qui ont enregistré en 2019 un taux de disponibilité record en progression passant à 96,4% contre 88,8% en 2018, en raison de la révision majeure de l’unité 2 et de la révision mineure de l’unité 4 réalisées en 2018 conformément au plan de maintenance.

Les unités 5 et 6 ont réalisé un taux de disponibilité de 85,8%, comparé à 96% en 2018, suite à la réalisation de la révision majeure de l’unité 5 de 68 jours en 2019 en conformité avec le plan de maintenance, conclut la même source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer