Le résultat net part du groupe (RNPG) du producteur d’électricité Taqa Morocco s’est établi à 229 millions de dirhams (MDH) au titre du premier trimestre de l’exercice 2021, marquant une hausse de 51,4% par rapport à la même période une année auparavant.

Cette performance s’explique par l’évolution du résultat d’exploitation consolidé et l’amélioration du résultat financier consolidé grâce à l’effet combiné de la baisse des charges d’intérêts sur emprunts et de l’évolution favorable du taux de change USD/MAD, indique un communiqué de Taqa Morocco.

“Le premier trimestre 2021 est caractérisé par une amélioration significative des indicateurs financiers portée par l’excellence opérationnelle des Unités”, a affirmé Abdelmajid Iraqui Houssaini, Président du Directoire de TAQA Morocco, cité par le communiqué.

“Cette performance confirme la solidité du business model de TAQA Morocco et sa capacité de développement sur le mix énergétique national”, a-t-il ajouté.

Le chiffre d’affaires consolidé à fin mars s’est élevé à 1,91 milliard de dirhams (MMDH) en progression de 1,5%, suite à la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités tenant compte du plan de maintenance, la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5 de 68 jours au cours du quatrième trimestre 2019 en conformité avec le plan de maintenance et la diminution des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international.

Le résultat d’exploitation consolidé, pour sa part, a atteint 634 MDH (+35,7%), précise la même source, attribuant cette progression à la bonne performance opérationnelle des unités et la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5 sur le T4-2019.

Par ailleurs, Le taux de marge opérationnelle consolidé est en augmentation à 33,2%, contre 24,8% au T1-2020, alors que taux de marge nette consolidée s’est amélioré de 9,2% à 15,4%.

Taqa Morocco fait état d’un taux de disponibilité global des unités 1-6 a passé de 85,6%, suite à la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 6 (61 jours) au cours du premier trimestre conformément au plan de maintenance.

En outre, le montant des investissements consolidés s’est élevé à 3 MDH, portant principalement sur des projets de maintenance des Unités.

Les investissements consolidés correspondaient principalement à la révision majeure de l’Unité 5 pour un montant de 135 MDH.

L’endettement net consolidé a enregistré une baisse de 22,8% qui s’explique principalement par les remboursements de la période, conclut le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer