La compagnie aérienne portugaise TAP a décidé la suppression de 2.500 vols supplémentaires pour faire face à la chute des réservations, en raison de la prolifération du coronavirus, totalisant ainsi 3.500 vols, après la suppression de 1.000 vols la semaine dernière.

“La compagnie a décidé de réduire sa capacité pour les prochains mois d’environ 2.500 vols supplémentaires, un ajustement qui rejoint celui annoncé la semaine dernière de 1.000 vols, soit 7% des vols prévus en mars, 11% en avril et 19% en mai”, a précisé la compagnie aérienne dans un communiqué.

“Ces mesures sont justifiées par la baisse des réservations de voyages pour les prochains mois constatée ces derniers jours”, selon TAP.

Les suppressions concernent surtout les villes et les régions les plus touchées par l’épidémie, dont l’Italie, mais aussi d’autres destinations européennes comme l’Espagne ou la France, ainsi que certains vols intercontinentaux.

Pour atténuer l’impact du coronavirus sur son activité économique, TAP a également décidé de suspendre certains investissements, de couper dans les dépenses jugées non essentielles et de geler les embauches.

Bouton retour en haut de la page
Fermer