Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, a présidé, récemment à Tanger, la cérémonie d’installation de présidents d’établissements universitaires, relevant de l’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE).

Il s’agit du directeur de l’Ecole supérieure Roi Fahd de traduction, Mohamed Kharchich, du doyen de la Faculté des sciences de Tétouan, Abdellatif Moukrim, et du doyen de la Faculté polydisciplinaire de Larache, Mohamed Larbi Kerkeb.

Lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence du secrétaire général de la Wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, des représentants du Conseil régional, d’universitaires, d’intellectuels et d’étudiants, le ministre a souligné que l’université n’est plus seulement une institution de formation académique mais est devenue au cœur du développement, en raison de ses rôles dans la valorisation du capital humain et l’accompagnement du nouveau modèle de développement (NMD).

“Bien que l’université ait conservé ses principes fondamentaux liés notamment à la citoyenneté, ses objectifs pédagogiques et académiques ont changé avec le changement de la vocation des établissements d’enseignement supérieur, qui doivent préparer la personne de demain, afin d’accompagner les exigences et les défis de l’époque actuelle et de celle à venir, et les mutations économiques avec ses composantes industrielles, agricoles, de services et autres, ainsi que les besoins de développement de la société”, a fait savoir M. Miraoui.

Le ministre a assuré que ce changement nécessite de doter l’université d’une “identité propre” dans le domaine de la recherche scientifique, de la formation académique et de l’offre pédagogique, et ce en adéquation avec les besoins de développement de chaque région et l’environnement économique, qui commence à prendre d’autres dimensions basées sur le développement durable, l’économie verte, et les nécessités de préservation de l’environnement, et d’adhésion aux changements technologiques et informationnels de l’ère moderne.

Pour sa part, le président de l’UAE, Bouchta El Moumni, a souligné que l’installation de ces responsables intervient dans une conjoncture particulière dans laquelle le ministère de l’Enseignement supérieur s’emploie à soutenir les établissements universitaires pour réaliser le changement souhaité, qui s’inscrit en droite ligne avec le NMD et les aspirations des jeunes à acquérir des connaissances et des compétences leur permettant de s’affirmer et de s’épanouir.

M. El Moumni a fait savoir que le changement que connait l’université à plusieurs niveaux (structurel, scientifique et pédagogique) vise à ériger cette institution en un haut lieu scientifique et culturel, et à doter les étudiants de capacités cognitives renouvelées et efficaces, notant que l’UAE est appelée à accompagner l’essor remarquable que connait la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI.

De leur côté, les présidents d’établissements universitaires installés ont affirmé que l’Université marocaine est appelée, aujourd’hui plus que jamais, à contribuer aux chantiers structurants engagés par le Royaume au cours des deux dernières décennies, à travers la formation de cadres de haut niveau dans toutes les disciplines, et à s’ouvrir sur son environnement socio-culturel.

Ils ont souligné la nécessité de placer l’étudiant au cœur du projet universitaire, à travers le renforcement de ses capacités linguistiques, l’élargissement de l’offre pédagogique et la promotion de la coopération tripartite entre l’État, l’université et la région.

Bouton retour en haut de la page
Fermer