L’enseignement présentiel en alternance a été adopté dans 149 établissements scolaires publics et privés relevant de la direction provinciale de l’Education nationale à Tanger-Assilah, et ce à partir de mercredi.

Ces établissements ont été ouverts aux élèves après la décision de la direction provinciale de l’Education nationale, en coordination avec les autorités territoriales et sanitaires, de passer à l’enseignement présentiel en alternance dans les établissements scolaires publics et privés situés au sein des quartiers de Tanger concernés auparavant par la décision de fermeture (Bni Makada, El Mers, Mghogha) et où l’enseignement à distance avait été adopté depuis la rentrée scolaire.

Il a été procédé à la réouverture des établissements scolaires qui étaient fermés depuis la rentrée scolaire le 7 septembre, et au sein desquels l’enseignement à distance avait été adopté, a indiqué le directeur provincial de l’Education nationale à Tanger-Assilah, Rachid Rayane, notant que cette décision intervient après avoir relevé une situation épidémiologique stable et une amélioration au niveau des indicateurs sanitaires dans les quartiers concernés à Tanger.

Ces établissements ont ainsi été ouverts pour accueillir les élèves dès mercredi matin en adoptant l’enseignement présentiel en alternance, a précisé M. Rayane dans une déclaration à la MAP, affirmant que l’ensemble des mesures préventives ont été mises en place, tout en assurant les conditions sanitaires nécessaires à la protection des élèves, à l’instar de la désinfection des espaces, la prise de température régulière des élèves et des cadres éducatifs et administratifs, outre la mise à disposition des produits de désinfection.

Par ailleurs, le responsable a fait savoir que la direction provinciale, en collaboration avec les autorités locales et sanitaires, suivra de près la situation sanitaire au sein de l’ensemble des établissements scolaires de Tanger-Assilah, exprimant son espoir que la situation demeure stable et qu’aucun cas de contamination au Covid-19 ne soit enregistré.

Pour sa part, le directeur du collège Al Akkad de Tanger, Mohamed Dridar, a rappelé que le démarrage des cours au sein du lycée avait eu lieu en adoptant l’enseignement à distance en raison de la hausse des indicateurs de la situation épidémiologique dans cette zone, expliquant qu’il a été procédé en premier lieu à l’évaluation des acquis des élèves, puis la révision des cours dispensés à distance durant le confinement, avant de reconstituer les cours dispensés en présentiel l’année dernière.

A partir de mercredi, l’établissement a adopté l’enseignement présentiel en alternance après une baisse enregistrée au niveau des indicateurs de la situation épidémiologique, a-t-il ajouté, relevant que cette opération pose certaines difficultés qui seront cependant dépassées grâce à l’application stricte du protocole sanitaire mis en place en collaboration avec les autorités territoriales et sanitaires pour préserver la santé des élèves et des cadres éducatifs.

Bouton retour en haut de la page
Fermer