Le gouvernement afghan a envoyé une équipe technique à Doha pour la préparation des pourparlers avec les insurgés, au moment où Kaboul s’apprête à libérer de nouveaux prisonniers talibans, ont indiqué des responsables mercredi.

“Une petite équipe a été envoyée à Doha. Ils sont ici pour des préparations logistiques”, a souligné Najia Anwari, porte-parole du ministère pour la Paix.

“Les négociateurs (du gouvernement) s’envoleront (vers Doha) très bientôt”, a-t-elle espéré.

Prévue en mars, l’ouverture de ces pourparlers de paix inédits a été reportée du fait de désaccords autour d’un échange de quelque 5.000 talibans prisonniers contre un millier de membres des forces afghanes.

Cent vingt prisonniers, parmi les plus dangereux, restent encore emprisonnés par les autorités afghanes.

“L’échange de prisonniers sera bientôt terminé et l’équipe de négociateurs ira à Doha pour débuter les discussions inter-afghanes”, a précisé Fridon Khawzon, porte-parole du Haut Conseil pour la Réconciliation nationale, organisme gouvernemental qui supervise le processus de paix.

L’ouverture des négociations et l’échange de prisonniers sont des clauses de l’accord américano-taliban, non ratifié par Kaboul, signé au Qatar en février dernier en vue d’un retrait des troupes étrangères d’ici mi-2021.

Bouton retour en haut de la page
Fermer