FIZI INDUSTRIE DU MAROC

Une personne a été tuée lors d’une manifestation dimanche à Soueida dans le sud de la Syrie, selon une ONG et un média local.

Des centaines de personnes sont descendues dans la rue à Soueida pour manifester contre la détérioration de leurs conditions de vie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Des manifestants en colère ont ensuite pris d’assaut le bâtiment du gouvernorat, et les forces sécuritaires chargées de le protéger ont ouvert le feu pour les disperser, a ajouté l’ONG.

“Au moins un manifestant a été tué par balles (…) Les manifestants ont arraché une grande photo du président Bachar al-Assad accrochée sur la façade” du bâtiment, a déclaré à la presse le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Rayan Maarouf, un militant de la chaîne d’information locale “Suwayda 24”, a confirmé la mort du manifestant. Quatre autres ont été blessés et transportés à l’hôpital, selon lui.

Le pouvoir syrien est présent dans le gouvernorat de Soueida par le biais d’institutions officielles et de centres de sécurité, protégés par des forces de sécurité. L’armée est déployée à proximité du gouvernorat.

A Damas, la télévision d’Etat a affirmé que “des hors-la-loi ont pris d’assaut le bâtiment du gouvernorat et brûlé des dossiers” sans plus de détails.

Ces derniers jours, le gouvernement a pris plusieurs mesures d’austérité comme une augmentation du rationnement du courant électrique. Il y a en outre des pénuries de carburant.

La province et le chef-lieu éponyme de Soueida, majoritairement druzes, sont restées relativement à l’abri des combats depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, à l’exception d’attaques menées par les rebelles en 2013 et 2015 et d’un assaut du groupe terroriste “Etat islamique” (EI) en 2018 ayant tué plus de 280 personnes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer