Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est déclaré “profondément préoccupé” par l’escalade militaire dans le nord-ouest de la Syrie et a appelé à la cessation “immédiate” des hostilités.

M. Guterres “est alarmé par l’ampleur de l’opération militaire et les attaques contre les voies d’évacuation alors que des civils tentent de fuir vers le nord pour se mettre à l’abri”, a indiqué son porte-parole à New York.

“Le Secrétaire général rappelle à toutes les parties leurs obligations de protéger les civils et de garantir la liberté de mouvement”, a souligné le porte-parole dans un communiqué.

Selon l’ONU, la récente escalade militaire a fait des dizaines de victimes civiles et entraîné le déplacement d’au moins 80.000 civils, dont 30.000 au cours de la seule semaine écoulée.

Un accès humanitaire durable, sans entrave et sûr aux civils, y compris par le biais de la modalité transfrontalière, doit être garanti afin de permettre à l’ONU et à ses partenaires humanitaires de continuer à mener à bien leur travail critique dans le nord de la Syrie, a insisté le chef de l’ONU.

M. Guterres, a également réitéré qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit syrien. “La seule solution crédible est un processus politique facilité par l’ONU conformément à la résolution 2254 (2015) du Conseil de sécurité”, a-t-il dit.

Bouton retour en haut de la page
Fermer