L’organisation des Nations-Unies a exprimé lundi son inquiétude de l’impact du COVID-19 sur les populations à travers la Syrie, y compris les millions de femmes, d’enfants et d’hommes qui ont un besoin urgent d’assistance vitale dans le nord-ouest, “beaucoup d’entre eux récemment déplacés et particulièrement vulnérables”.

“A ce jour, le gouvernement syrien a confirmé un total de 25 cas, dont cinq personnes qui se sont rétablies et deux morts” liés au coronavirus, a indiqué Farhan Haq, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

Selon lui, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dirige le soutien de l’ONU dans la préparation et l’atténuation du risque de propagation de la pandémie de COVID-19 à travers la Syrie.

“L’ONU intensifie ses efforts pour atténuer la propagation du virus en mettant l’accent sur l’amélioration de la capacité de détecter, de diagnostiquer et de prévenir la propagation du COVID-19 dans la mesure du possible, assurer une surveillance adéquate des points d’entrée, et fournir des équipements de protection et une formation aux agents de santé”, a-t-il précisé lors du point de presse quotidien virtuel.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer