Quinze éléments des forces du régime syrien et des combattants prorégime ont été tués dans un raid mené par les factions armées ciblant la province d’Idleb, au nord ouest du de la Syrie, a indiqué, mardi soir l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

“15 militaires parmi les forces du régime et les combattants prorégime ont été tués dans une des frappes menées par les factions et ciblant les provinces d’Idleb, d’Alep, d’Hama et de Lattaquié, en réaction aux raids aériens russes qui ont tué des dizaines de rebelles”, a fait savoir l’OSDH.

Lundi, les forces aériennes russes avaient tué 78 combattants syriens affiliés à la Turquie et plus de 90 autres ont été blessés, dans des frappes contre leur camp d’entraînement de Faylaq al-Cham à Idleb, soit l’escalade la plus meurtrière dans cette région depuis huit mois.

Selon l’OSDH, les forces du régime ont bombardé les zones où se trouvent les factions armées dans les provinces d’Idleb au nord de Hama.

Déclenché en 2011, le conflit syrien a fait plus de 380.000 morts et poussé à la fuite plusieurs millions de personnes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer