La Française Stéphanie Frappart va devenir la première femme arbitre d’une rencontre masculine majeure le 14 août lors de la finale de la Supercoupe d’Europe entre Liverpool et Chelsea, à Istanbul, a annoncé vendredi l’UEFA.

Première femme à être promue en Ligue 1, après cinq saisons en deuxième division, Stéphanie Frappart avait déjà dirigé la finale du Mondial-2019 féminin entre les Etats-Unis et les Pays-Bas.

La Française de 35 ans sera assistée de deux autres femmes, sa compatriote Manuela Nicolosi et l’Irlandaise Michelle O’Neill. Le quatrième arbitre officiel sera un homme, le Turc Cuneyt Cakir.

En avril, elle était déjà devenue la première femme arbitre à diriger une rencontre de L1, un match nul entre Amiens et Strasbourg (0-0), puis Nice-Nantes (1-1) en mai.

Depuis ses débuts en L2 en 2014, Frappart fait partie du gotha de l’arbitrage féminin mondial, dans les pas de Bibiana Steinhaus, la première femme à avoir dirigé un match de Bundesliga, et ceux de Nelly Viennot, qui a officié en première division mais du bord de la touche, comme arbitre assistante.

Elle n’est cependant pas la première femme à arbitrer un match de compétition masculine de l’UEFA: la Suisse Nicole Petignat était en effet au sifflet pour trois matches de qualification de Coupe UEFA entre 2004 et 2009.

Bouton retour en haut de la page
Fermer